Mot du président

Des « premiers pas » à la « perf » … le couronnement dans le viseur

L’année 2016 est une étape singulière et historique dans la vie du DAS. Le DAS fête ses 10 ans ! Incorporer en 2006 après plusieurs années de gestation au sein du Conseil jeunesse provincial (CJP), le DAS a depuis 10 ans penser, planifier, organiser, encadrer et animer des événements sportifs et récréatifs, avec et pour les communautés francophones du Manitoba. 10 ans de programmes, de services et d’engagement auprès des acteurs du sport, de la santé et du bien-être.

C’est aussi 10 ans à accompagner les athlètes dans leur démarche, leurs exaltations, leur persévérance, leurs souffrances, leurs défaites, leurs doutes et leurs succès. Leur rage de vaincre. Cette année encore, plusieurs champions et graines de champion seront récompensés pour leurs performances. Mais cette année, c’est aussi le DAS et ses contributeurs qui sont célébrés. Membres, directeurs, employés, bénévoles, financeurs et partenaires.

Je vous transmets ce rapport de la présidence 2016 en y associant des remerciements sincères de la part de tous les membres du conseil d’administration, vous tous qui avez fait du DAS ce que le DAS est aujourd’hui : une association saine, en pleine maturité et vouée à un avenir de champion !

Le champion tire les leçons du passé, concrétise le présent, pense le futureLuis Fernandez, ex-entraineur du PSG.

A l’heure du bilan…

Depuis cinq ans que je siège sur le conseil d’administration du Directorat de l’activité sportive, j’ai vu des mentors et des visionnaires contribuer au développement du sport en français, de l’activité physique et plus généralement au bien être de nos communautés manitobaines. Sous mes trois mandats – un en tant que conseiller communautaire et deux comme président – j’ai eu la chance de travailler avec des membres du conseil d’administration actifs, consciencieux, et créatifs. Une équipe et des résultats. En plus de constater une augmentation régulière du nombre de participants à nos activités, nous sommes particulièrement heureux de la pérennisation de nos programmes et de nos finances et ce, dans un environnement économique et politique respectivement austère et changeant. Pas facile. Le départ prématuré de ressources humaines compétentes a parfois et momentanément ralenti notre élan mais sans jamais l’affecter vraiment. Il suffit de consulter les résultats annuels de ces dernières années pour s’en assurer. Le parcours n’a pas été sans embuches. Mais ces cinq ans ont aussi vu un certain nombre d’accomplissements qu’il est toujours agréable de rappeler :

  • Une révision de règlements de l’association et l’adoption de plusieurs procédures en concordance avec les exigences de Sport Manitoba ;
  • La réalisation de notre planification stratégique 2015-2020 suite à une consultation de la communauté ;
  • Un soutien inébranlable aux activités sportives et récréatives de nos communautés ;
  • La création des Prix d’excellence sportive et notre rencontre avec des personnalités du sport telles que Jonathan Toews, Josée Rousseau ;
  • Un nombre croissant de partenariats dont les plus récents avec la DSFM, Caisse Groupe Financier, Nuit Blanche (Lumino GOLF), le Manitoba Fencing Association (MFA) et Manitoba Orienting Association.
  • Une collaboration exceptionnelle avec la FIFA et le Festival du Voyageur pour la coupe de monde féminine de soccer qui s’est concrétisée par l’organisation d’une partie de soccer sur glace et l’envoi d’un groupe de plus de 40 supporteurs francophones au stade Investors Group.
  • Et pour cette année, la création d’un nouveau logo et d’une interface informatique plus robuste.

Le DAS est donc bien entrainé et affuté pour s’attaquer aux échéances futures. En tout cas, le potentiel est là.

Le DAS est tourné vers l’avenir…

Qui a la même vision du monde à vingt ans qu’à cinquante, a perdu trente ans de sa vie. Mohammed Ali, boxeur… et philosophe donc.

Le DAS est à un tournant dans son développement. Il tourne à capacité maximale. L’essor exponentiel des inscriptions à nos programmes phares est excellent. Toutefois, cette croissance pose des défis en terme d’équipements, de ressources et de qualité dans les services offerts. La direction devra maitriser et consolider cette croissance.

Le conseil d’administration devra lui relever un défi de taille : augmenter les revenus pour accroitre les ressources humaines. Le besoin d’embaucher un coordinateur de programmes fait écho à la nécessité de libérer le directeur général de certaines taches opérationnelles afin de se dégager du temps pour élaborer de nouvelles initiatives.

Mais ce n’est pas tout. De nombreuses autres actions ont été identifiées lors de la consultation communautaire de janvier 2015 qui a aboutie à la planification stratégique du DAS 2015-2020. Un plan quinquennal qui rappelons-le s’articule autour de trois missions clés :

  1. Informer et orienter : le DAS souhaite devenir le carrefour d’accès aux ressources sportives et récréatives de même qu’un lieu de rencontre pour les francophones en recherche d’activités physiques.
  2. Soutenir et organiser : le DAS compte continuer à appuyer toutes initiatives associées au sport et au bien-être dans la mesure de ses capacités. Cela inclut aussi l’organisation d’un certain nombre d’entre-elles.
  3. Promouvoir et célébrer : le DAS aime à reconnaître ceux et celles qui font du sport une passion partagée, procurent des émotions uniques et réalisent des exploits parfois qualifiés de « surhumain »!

Suite à l’année 1, des bases ont été posées. Elles serviront de fondement à l’année 2 et à l’atteinte des objectifs stratégiques : une meilleure visibilité et le développement d’une plateforme de services. Ces bases sont les suivantes :

  1. Notre nouveau logo est la première étape d’une nouvelle identité visuelle qui a pour objectif de renforcer notre visibilité.
  2. L’ébauche d’une nouvelle interface informatique sera suivie de la création d’un site internet fonctionnel et pratique. Avec l’appui de larges bases de données, ce dernier permettra un meilleur accès aux ressources qui ont traits au domaine du sport.
  3. Enfin, un moteur de recherche efficace offrira une meilleure mise en relation des acteurs du sport notamment de joueurs avec des équipes, d’équipes avec des entraineurs, d’entraineurs avec des programmes de certifications sportives, et bien plus.

La Loi 5 sur l’appui à l’épanouissement de la francophonie manitobaine est une opportunité que le DAS devra saisir. A cet égard, nous pensons que Justin Johnson, directeur général du DAS, est la personne idéale pour accompagner les représentants gouvernementaux dans un plan de développement du sport en français. Justin pourra compter sur son expérience au sein des institutions publiques, et sur le soutien du conseil d’administration et de nos partenaires.

Par ailleurs, les Jeux du Canada auront lieu l’an prochain à Winnipeg et feront échos au 150ième anniversaire de la Confédération. Le DAS aura tout intérêt à contribuer à ces événements majeurs pour affirmer sa présence et celles des milliers de francophones manitobains qui pratiquent et célèbrent le sport au quotidien.

Le point sur les affaires internes…

Idéalement nous sommes ce que nous pensons. Dans la réalité, nous sommes ce que nous accomplissons. Ayrton Senna

Le conseil d’administration a tenu six rencontres officielles depuis la dernière AGA et plusieurs rencontres de comités se sont déroulées en parallèle.

Cette année aura été marquée par le départ de Nicolas Audette au moi de juin et l’embauche de Justin Johnson, notre nouveau directeur général.

Avec les postes de trésorier et de conseillers communautaires comblés à l’AGA 2015, tous les postes étaient pourvus.

Récemment, deux membres du CA ont démissionné. Le premier a été contraint d’abandonner son poste pour relever de nouveaux défis professionnels. Le second a émis le souhait de briguer un autre poste au sein du DAS.

A l’AGA 2016, les mandats du président, du vice-président et de la secrétaire arriveront à leur terme. Ces derniers ont partagé leur envie de voir une nouvelle équipe redynamiser le DAS. Un large renouvellement des membres au sein du CA est donc prévoir.

Remerciements

Ce rapport ne serait pas complet sans remercier toutes les forces vives qui gravitent autour de l’association et qui en font le succès. Tout d’abord nos partenaires sans lesquels nous ne pourrions fonctionner :

  • Patrimoine canadien;
  • Le gouvernement fédéral, le gouvernement provincial et la ville de Winnipeg;
  • Sport Manitoba et les organismes de sports provinciaux;
  • L’USB;
  • La DSFM;
  • Le CJP;
  • La SFM;
  • Le Réseau communautaire; et
  • Caisse Groupe Financier.

Merci aussi aux coordinateurs de programmes et en particulier Zoé ainsi que tous les parents entraineurs-bénévoles participant au Soccer francoFUN. Sans vous, nous serions incapables d’offrir des programmes abordables et plein d’entrain.

Je souhaite aussi reconnaitre l’ensemble des membres du conseil d’administration pour leur présence assidue et leur travail à la hauteur des plus grandes performances sportives de notre temps:

  • Emmanuel Pérez, vice-président;
  • Joël Martine, trésorier ;
  • Emmanuelle Rigaud, secrétaire;
  • Grégory Pascal, représentant communautaire – DSFM
  • Eric Lemoine, représentant communautaire – USB

Enfin, un grand merci à Nicolas et Justin, notre ex-DG et nouveau DG pour leur travail ardu. Deux vrais coureurs de fonds qui surpassent les embuches sans efforts apparents.

Publicités